Quelques petits contes...

Jul. 15th, 2017 10:55 am
flo_nelja: (Psylocke)
[personal profile] flo_nelja
... pour la journée internationale du femslash.

Quand je recherchais des histoires pour mon recueil de contes et légendes LGBT, je suis aussi tombée sur quelques histoires qui avaient trop de contenu sexuel pour être mises dans un recueil pour enfants. Voilà quelques échantillons !



La femme qui épousa sa belle-fille (Inuit)

Avertissements pour inceste, adultère et mort de personnage )



Le bon jugement (Irlande)

Read more... )
flo_nelja: (Default)
[personal profile] flo_nelja
Au club manga de mon lycée, on a un jeu par équipes (dont j'ai complètement piqué l'idée au jeu Shabadabada et à un jeu classique d'Epitanime) l'arbitre donne une catégorie, par exemple, "un personnage de manga ou anime dont les cheveux sont verts", "un manga qui fait plus de trente tomes", "un film d'animation japonais sorti au cinéma en France", etc. Les deux équipes alternent pour en donner un, la première équipe qui sèche donne un point à l'autre.

Une des catégories récentes était "un manga ou anime dont les deux personnages principaux sont des femmes", he bien, disons que l'échange n'a pas été très long.

Aussi, je me suis dit que j'allais faire une petite liste des mangas que je suivais ces temps-ci (ou que j'avais finis récemment), centrés sur les personnages féminins, et surtout sur les relations entre personnages féminins.


1) Kasane, la voleuse de visages - Matsuura Daruma (9 tomes sortis en français, 11 au Japon, en cours)
Kasane-illustration-manga-600x375.jpg
L'héroïne, Kasane, est une jeune fille (petite fille, au tout début) très laide. Sa mère était actrice de théâtre, et c'est sa passion aussi. Mais avec son visage, ce n'est pas trop la peine d'essayer (et c'est sans compter le harcèlement scolaire et autres problèmes).
Mais elle découvre que sa mère possédait un rouge à lèvres magique qui lui permet d'échanger son visage avec celui de n'importe quelle fille qu'elle embrasse. Son rêve devient à sa portée... sauf que qui serait d'accord pour donner son visage à une autre, même seulement le temps de monter sur scène.
La plupart des personnages de cette histoire ont un passé tragique, font des choix difficiles, ne sont pas vraiment moraux, et pourtant, dans l'esprit de la tragédie, on peut empathiser avec tous, ressentir la pitié aussi bien que l'horreur, alors même qu'ils (ou plutôt, en grande majorité, elles) se déchirent les uns les autres.
Les sentiments sont forts, le scénario haletant, les thèmes de l'illusion, de l'apparence et de l'identité bien traités, je recommande à qui n'a pas peur des histoires sombres.


2) Le couvent des damnées - Takeyoshi Minoru (3 tomes sortis en France, 5 au Japon, en cours)
Le couvent des damnées tome 3
Cela se passe pendant le Saint Empire Romain Germanique au 16e siècle. L'héroïne est une petite fille dont la mère a été condamnée au bûcher pour sorcellerie. Elle a été ensuite envoyée dans un couvent spécial pour "filles de sorcières". Elle décide de ne jamais en accepter les règles au fond d'elle, mais de devenir la plus dévote en apparence, pour parvenir à s'ntretenir personnellement avec la Mère Supérieure (qui est aussi l'inquisitrice qui a tué sa mère) et la tuer.
L'héroïne, Ella, est d'une intelligence, d'un courage et d'une force morale redoutables, mais son sens moral est parfois fragile. La confrontation a donc ses aspects très moralement ambigus. Et tous les personnages importants (Ella, la mère supérieure, les amies qu'Ella se fait, même sa mère morte à qui elle pense souvent) sont des personnages féminins, et dans le contexte cela semble totalement naturel.
J'adore cette série. Comme on peut le deviner au contexte, ce n'est pas une série joyeuse. Il y a même des passages très sombres ou gore. La tension est constante, palpable, la peur d'être découverte, de la trahison, de ne pas y arriver. Mais il y a aussi de beaux moments de victoire, et globalement j'adore !


3) Kamakura Diary - Yoshida Akimi (7 tomes sortis, en cours)
Kamakura.jpg
Oh, un manga joyeux, pour changer !
Le personnage principal est une collégienne qui ne se sent pas bien dans sa belle-famille, et se fait "adopter" par ses trois demi-soeurs adultes à la place. C'est de la tranche de vie à la fois subtile, drôle et touchante, sur les sentiments amoureux ou pas, le travail, la famille, l'écoulement du temps, plein de choses quotidiennes mais très importantes. J'aime vraiment beaucoup l'atmosphère.


4) All we need is love - Amano Shuninta (3 tomes, fini)
AllWeNeedIsLove.png
C'est un manga yuri qui se passe à l'université. Cela commence quand sept étudiantes sont envoyées dans le même groupe de travail ... Vous savez quoi ? J'ai déjà fait une critique détaillée de ce manga sur [profile] amours_de_fans, alors vous pouvez aller lire ! Juste un petit extrait de la critique :
"Ruki est une étudiante sérieuse et est désespérée par l'attitude des autres, qui passent leur temps à se raconter leur vie, flirter, sécher, dormir, envoyer des SMS à leur petit ami, etc. Je m'identifie extrêmement facilement.
Et finalement, à la suite d'une alternance de point de vue, tous ces personnages sont présentés peu à peu, vont découvrir des choses sur leur identité sexuelle ou leurs capacités aux relations romantiques. C'est un manga que j'ai trouvé assez fin sur les relations humaines, avec des personnages et des relations beaucoup plus complexes qu'ils en ont l'air au début."


5) Dédale - Takamichi (2 tomes, fini)
avis-manga-dedale.jpg
C'est l'histoire de deux jeunes filles qui se retrouvent entièrement seules dans un univers étrange, avec un appartement infini, et une réalité qui a des "bugs". Mais elles sont programmeuses informatiques, et les bugs, ça les connaît. Peut-être sont-elles capables de sortir d'ici. Peut-être même de sauver le monde.
J'ai hésité à mettre ce manga dans une liste de préférés, parce que je trouve la conclusion du scénario un peu faible, avec plusieurs points mal expliqués. Mais d'un autre côté, je suis contente de me l'avoir fait recommander, et sinon je serais passée à côté en me disant "oh, encore un manga comme les autres de personnages coincés dans un univers de jeux vidéos", alors je vais rendre la politesse.
D'abord, j'aime comment le côté "coincé dans un jeu video" se manifeste par une recherche, puis exploitation à fond, de tous les bugs. C'est intellectuellement satisfaisant. Ensuite, les résumés parle de survival horror, mais honnêtement, le côté horreur est très subtil, et c'est plus centré sur la compréhension que sur les dangers.
J'aime bien comme les héroïnes ne sont pas conventionnelles, Yôko est grosse et pas vraiment jolie, Reika est physiquement plus standard mais, même si les mots ne sont pas prononcés, est clairement autiste (avec un intérêt particulier, justement, pour les bugs de jeux video) et probablement aro ace. Leur amitié est parfois difficile, mais réelle.
Ce n'est pas le meilleur manga sur le marché, mais ça se tente !


Et maintenant, encore plus de recs ! (par vous) )

Profile

obscur_echange: (Default)
Communauté d'échange de fanworks sur les fandoms rares en français

July 2017

S M T W T F S
      1
2345678
9 1011 12131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Most Popular Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Jul. 26th, 2017 08:33 pm
Powered by Dreamwidth Studios